Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Spécialités locales

Le panier gourmand de Rochefort-Océan

Saveurs du terroir :

La galette charentaise à l’angélique, la jonchée (fromage frais), la mogette (haricots blancs), les melons charentais, l’Amblée (brioche), les grillons et gratons, le Pineau des Charentes, le petit vin d’Aix… les Boyardises (chocolats), les Azyadés (bonbons), les caramels à la fleur de sel !

Saveurs océanes :

Les fines de claires (huîtres), les pétoncles, les pibales, les palourdes, La mouclade, les bouquets (crevettes roses), les anguilles, le mulet ou meuille, le maigre ou maigras, le bar à la croûte au sel, les céteaux, la chaudrée fourasine , les moules de bouchots, les langoustines de la Côtinière (sur l’île d’Oléron), la fleur de sel et la salicorne de l’île Madame

 

Un petit glossaire pour la mise en bouche

Huîtres :

Calibrée de 1 à 6 suivant le poids et la taille, l’huître est le produit de la mer par excellence : très peu calorique, elle présente toute une palette de minéraux, oligo-éléments et vitamines ; il se dit même dans les cabanes qu’elle serait dotée de vertus aphrodisiaques

Le sel de l’Ile Madame :

Les sauniers de l’île Madame ont reconstitué fidèlement le marais salant d’antan et récoltent à l’ancienne le sel, fils du soleil et du vent. Sur l’île, on espère les vents secs d’est pour tirer le sel avec le simoussi et collecter la fleur de sel.

La jonchée dans un paillon de joncs :

Faite à partir du lait de vache et moulée dans des paillons naturels de joncs cueillis dans le marais Rochefortais, la jonchée s’égoutte dans de l’eau naturelle d’où elle ne sort que pour être consommée. Traditionnellement, la jonchée se déguste aromatisée avec de l’arôme «d’essence de laurier amandé», un peu d’alcool (rhum, cognac,…). Elle peut éventuellement s’accompagner d’un coulis de fruits rouges. Ce fromage n’est fabriqué que par des artisans !

La caillebotte :

Comme la jonchée, la caillebotte est faite à partir de lait de vache, mais est posée directement dans des petits pots de terre cuite dans lesquels elle conserve toute sa fraîcheur. La caillebotte a une pâte légèrement veloutée et fragile et une texture ferme qui permet de mettre en valeur les différentes aromatisations (par exemple : petite amande amère et un zeste de noix de coco ou encore la rehausser légèrement avec du miel).

Recette de l’éclade de moules : convivialité assurée

• Disposez les moules sur une planche en bois, la pointe vers le haut.

• Garnissez d’aiguilles de pin.

• Faites flamber 4 à 5 mn.

• Renouveler l’opération 2 ou 3 fois : il faut que les moules «chantent»…

• Avec un vieux calendrier des postes, ventilez pour ôter les cendres.

• Dégustez les moules avec des tartines beurrées sans oublier le beurre salé bien sûr !