Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Îles et presqu'îles

L’Océan

Protégé par les îles d’Aix et Madame, le littoral de Rochefort Océan comprend 8 kilomètres essentiellement répartis sur deux stations balnéaires (Fouras-les-Bains et Port-des-Barques), deux ports de plaisance dont un à Rochefort, et cinq escales dans le pertuis et sur l'estuaire de la Charente.

Ici, on vit au rythme des marées.

Vues du ciel, sur l’Atlantique, proche de l’estuaire de la Charente, l’Ile d’Aix et Madame font l’effet de deux minuscules perles posées sur l’Atlantique, telles des paillettes qui parsèment la mer. Il est des lieux qui enchantent les sens, ces trésors d’îles en font partie. Sortez des sentiers battus, respirez à pleins poumons l’air marin, le nez au vent, les pieds bien sur terre mais les yeux perdus dans l’horizon bleu. Vous les aimerez tellement que vous garderez pour vous leur secrète beauté.

L'Île d'Aix

Paradis des roses trémières, ce croissant de 3 km offre une étonnante variété de paysages rappelant aussi bien la Bretagne que la Côte d’Azur. Seule véritable « île » du département, on se rend à l’île d’Aix uniquement par le bac depuis la pointe de la Fumée à Fouras à pied ou vélo, les voitures restent sur le continent. La traversée dure 20 mn et les liaisons sont quotidiennes.

Dans l’enceinte bastionnée, les rues du bourg sont bordées de maisons basses et fleuries de roses trémières ; au bout de la rue principale, un atelier où l’on travaille la nacre fait face à l’église (crypte pré-romane). Rue Napoléon, 2 musées : la Maison de l’Empereur accueillit le dernier séjour en France de Napoléon 1er (Juillet 1815) avant d’aller en exil à Sainte Hélène ; presqu’en face, le Musée africain, abritant des collections d’ethnographie et de zoologie.

Après le bourg, vous longerez la Plage aux coquillages, jusqu’au bois où le Fort Liédot est un bel exemple de l’art de la fortification.

L'Île Madame

On y accède à marée basse, depuis Port-des-Barques, par la Passe-aux-Boeufs. L’île Madame acquiert son nom au Xème siècle de l’abbaye aux Dames de Saintes dont les abbesses étaient appelées «Madame».

Puis elle deviendra « île Garenne », la Révolution la renomme « île citoyenne ». Puis elle rependra son appellation originelle.

On devine aisément que ce petit bout de terre, autrefois rattaché au continent, s’est certainement senti attiré vers le large. Relié au continent par la Passe aux Bœufs, un mince filet de terre tel un cordon ombilical, l’Ile Madame est un havre de paix loin de l’agitation des villes.

Arrivé là, un sentiment de sérénité et d’apaisement vous envahit. Pratiquement vierge de tout bâtiment, seuls s’élèvent un fort et quelques maisons. La plus petite des îles du pertuis charentais (4km de pourtour seulement) se découvre aisément à pied. Respirez sa douceur océane et arrêtez-vous pour visiter la ferme aquacole. Vous apprendrez tout de l’affinage des huîtres, de l’élevage du bar et de la dorade et de la récolte de la fleur de sel dans les marais salants.

You are missing some Flash content that should appear here! Perhaps your browser cannot display it, or maybe it did not initialize correctly.