Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Ostréiculture

A l'estuaire de la Charente, entre eau douce et eau salée, les sites ostréicoles de Rochefort Océan sont idéalement situés pour la culture des huîtres, de leur naissance à vos assiettes. Découvrez différentes façons de les déguster ...

Les huîtres de Fouras et de Port-des-Barques

La presqu’île de Fouras-les-Bains est liée à l’ostréiculture. Pointe avancée vers les courants chauds, c’est un lieu très favorable au développement du naissain. Les ostréiculteurs approvisionnent également d’autres littoraux dépourvus de captage. L’Ile d’Aix et la presqu’île ostréicole de Port-des-Barques sont aussi des sites ostréicoles.

 

p>

 

Les ostréiculteurs du Pertuis charentais

L’ostréiculture est très présente; plus d’une centaine d’exploitations se répartissent de part et d’autre de l’estuaire de la Charente. Au sud, Port des Barques et la zone de Montportail qui dépend de Marennes Oléron. Au nord, Fouras, l’île d’Aix et Yves sont du domaine de la section Ré-centre Ouest.

Ici, les ostréiculteurs captent les naissains en mer sur des collecteurs puis elles sont élevées dans des parcs et y restent jusqu’à maturité, enfermées dans des poches dans des filets à grandes mailles laissant passer largement l’eau. Ces poches sont régulièrement manipulées jusqu’à une vingtaine. Parfois, elles sont affinées dans des claires –bassins peu profonds situés près des cabanes ostréicoles. Grâce à l’intervention d’une algue microscopique « la navicule bleue » donnera à la chair une couleur verte, les huîtres deviendront des « spéciales de claires » si elles sont bien charnues  ou des « fines de claires» si elles le sont un peu moins. Les huîtres sont commercialisées au bout de 3 à 4 ans.

Pour en savoir plus, partez à la rencontre des ostréiculteurs, à la cabane, par exemple sur l’île d’Aix en suivant une visite « Saveur océane » organisée par l’office de tourisme.

Une « culture » de l’huître toujours très active

L’activité ostréicole est encore très développée à Rochefort Océan : plus d’une centaine d’exploitations se répartissent de part et d’autre de l’estuaire de la Charente.

Au sud, Port des Barques et la zone de Montportail sont rattachées au domaine de Marennes Oléron, et au nord, les exploitations de Fouras, de l’île d’Aix et d’Yves sont du domaine de la section Ré - Centre Ouest.

Des « éleveurs » pas comme les autres

Ici, les ostréiculteurs captent les naissains en mer sur des collecteurs. Les jeunes huîtres sont alors élevées dans des parcs et y restent jusqu’à maturité, ensachées dans des filets à grandes mailles laissant largement passer l’eau. Ces poches sont régulièrement manipulées jusqu’à une vingtaine de fois. Parfois elles sont affinées dans des claires, bassins peu profonds situés près des cabanes ostréicoles. Grâce à l’intervention d’une algue microscopique, la « navicule bleue » qui donnera à la chair une couleur verte, les huîtres deviendront des « spéciales de claires » si elles sont bien charnues ou des « fines de claires » si elles le sont un peu moins. Les huîtres sont commercialisées au bout de 3 à 4 ans d’élevage.

Des métiers et des saveurs à découvrir

Pour aller à la rencontre des ostréiculteurs, prenez part à une visite « Saveurs océanes » organisée sur l’île d’Aix par l’office de tourisme. Ces visites sont toujours conclues d’une dégustation des produits de l’exploitation, accompagnée comme il se doit d’un verre du précieux vin blanc de l’Ile d’Aix.

 

Les bonnes adresses pour acheter et déguster les huîtres : 
Choisissez vos huîtres directement à la cabane, chez les ostréiculteurs de la Pointe de la Fumée à Fouras-les-Bains, ou sur la presqu'île de Port-des-Barques et sur tous les marchés de Rochefort Océan.