-A +A

Fouras-les-Bains, son histoire

Entrez dans l’histoire mouvementée de Fouras, presqu’île entre les eaux du fleuve Charente et la mer des Pertuis

Prenez place rive droite de la Charente pour vivre l’histoire de Fouras

Bienvenue à Fouras, rive droite de la Charente, face à l’archipel charentais.

Prenez place, car Fouras est le décor d’une longue histoire de France. Sans doute déjà active à l’époque gallo-romaine, comme en témoignent des monnaies impériales, elle a, au fil des siècles, joué avec sa position stratégique de gardienne à l’entrée de la Charente.

Fouras, gardienne de l’estuaire

Elle a tenté d‘arrêter l’incursion des Vikings, châtellerie dès le XIème siècle, elle percevra le droit de navigation sur les navires et les gabares empruntant le fleuve.

Théâtre de conflits, Fouras sera aussi aux premières loges dans la Guerre de Cent Ans, les guerres de religion.

Vous, qui traversez l’histoire, pensez qu’au Moyen Age, à Fouras, le hameau Chevalier était déjà connu, les terres maraîchères de  Soumard réputées, La Fumée port de pêche et côté sud, en 1480, le château sera reconstruit par Jean de Brosse, qui, soit dit en passant, reçoit tous les étés.

Quand le château devient fort !

Quand le Roi Soleil décide de la construction de l’arsenal de Rochefort, Vauban et Ferry consolident le donjon du château, ajoutent batteries et redoutes… Le château devient fort et intègre la ceinture de feu voulu par Napoléon après l’Affaire des Brûlots. De fort Vasou au fort Enet, en passant par le fort Vauban et la redoute de l’Aiguille… Une belle promenade au fil de l’histoire sur la route des forts à Fouras.

Quant à la plage de la Coue, elle se souvient encore des derniers pas de l’Empereur sur le continent en 1815 avant son départ vers l’île d’Aix et son exil à Sainte Hélène.

A savoir : Le musée régional installé dans le donjon du Fort Vauban propose plusieurs salles d’exposition qui raconte l’histoire de la cité et son environnement