Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Corderie Royale

Entrez dans la Corderie Royale, manufacture du Roi Soleil : le premier et le plus prestigieux bâtiment de l'Arsenal maritime de Rochefort.

Un arsenal né de la volonté du Roi Louis XIV

Rochefort, la ville arsenal de Charente-Maritime, est née de la volonté du roi Soleil, qui voulait asseoir son ambition sur la terre comme sur la mer. Il confia à Colbert l’édification du plus beau et du plus grand arsenal du Ponant, sur ce territoire vierge et marécageux, au bord de la Charente, à 23 km de l’Atlantique.

Le premier ouvrage construit est le magnifique bâtiment de la Corderie Royale, dont la réalisation commence en 1666 pour se terminer en 1669.

Le plus long édifice d’Europe de son époque

Le bâtiment de 374 m de long, posé sur un radeau de poutres de chêne pour pallier l’instabilité du terrain marécageux, est une manufacture de cordes. Sa grande longueur s’explique par le besoin de confectionner pour la marine des cordages longs d’une encablure, soit 200 m. La corderie maintiendra cette activité jusqu’en 1867, l’évolution des techniques et l’apparition des câbles d’acier la rendant alors obsolète.

Une nouvelle vocation dédiée à la mer

La Corderie Royale faillit disparaître après l’incendie qui la détruisit partiellement en 1944, au départ des troupes d’occupation allemandes.

L’amiral Maurice Dupont, commandant la marine à Rochefort, entreprend de nettoyer le site en 1964, et en 1967, le bâtiment est classé Monument Historique. Les conditions sont réunies pour sa restauration qui commence en 1976 pour s’achever en 1988. L’aile sud y voit naître, en 1985, le Centre International de la Mer, centre d'interprétation différent des musées traditionnels à vocation maritime.

La corderie abrite également une librairie maritime contenant une exceptionnelle collection d’ouvrages sur le thème de la mer ; elle est ouverte toute l’année.

Pour l'année 2017 : fermeture exceptionnelle des 4 premiers mois de l'année (du 1/01/2017 au 1/04/2017).

Pour en savoir plus rendez-vous sur les sites internet  de la Corderie Royale, et  de la librairie maritime.