-A +A

Les Bienfaits de la cure de Rochefort

La station thermale de Rochefort : la source de l’Empereur, toute une histoire

La découverte de la très profonde source de Rochefort

La ville de Rochefort, fondée en 1666, manque d’eau potable. C’est sur les bons conseils du célèbre médecin Cochon Dupuy, alors Directeur de l’Hôpital de la Marine que, Napoléon 1er, lors de sa visite en 1808 ordonna qu’un puits artésien soit creusé.

C’est alors qu’une longue quête d’eau potable commence...Après plusieurs tentatives de forage, il faudra attendre 1866, soit 200 ans après la création de la ville pour découvrir la source tant recherchée… Des efforts bien mérités puisque la source de Rochefort est l’une des plus profondes de France : - 816 mètres !

Cette eau de 40° est impropre à la consommation domestique. Toutefois, les médecins et pharmaciens de l’Ecole de Médecine Navale vont vite reconnaître les vertus thérapeuthiques de cette eau très riche en magnésium après l’avoir testé sur des soldats de la marine.

Les finances de l’époque ne permettent pas aux médecins d’exploiter cette eau aux bienfaits avérés. Il faudra, tout de même, attendre les années 50 pour que Rochefort devienne une authentique station thermale

Les propriétés de l’eau thermale de Rochefort

Cette eau, légèrement gazeuse, limpide et incolore, est naturellement “cuivreuse”. De saveur âpre, ferrugineuse, on peut la boire sans difficulté. L’arrière goût amer n’est pas persistant.

Parmi les eaux sulfatées françaises, celle de Rochefort est la plus minéralisée et la plus riche en oligo-éléments.

Le pouvoir thérapeutique de l’eau de la source et des “boues” du fleuve Charente

Rappelons que la ville de Rochefort se situe dans un méandre de la Charente à une douzaine de kilomètres de son estuaire. Cette eau du fleuve, riche en sédiments fluvio-marins, associée à l’eau chaude de la source de Rochefort donne à cette eau thermale unique des vertus curatives majeures.

  • En phlébologie, l’eau thermale de Rochefort a un effet anti-inflammatoire, anti-exsudatif et cicatrisant.

  • En rhumatologie, son action est  désinfiltrante, anti-fluxionnaire et antalgique.

  • En dermatologie, son action est trophique et cicatrisante.

Le saviez-vous : La datation des eaux de Rochefort indique un minimum d’âge de 30.000 ans, soit 280 siècles avant notre ère...