-A +A

Fouras-les-Bains, une presqu’île balnéaire et dynamique

Et si vous plongiez dans l’ambiance balnéaire d’une presqu’île toujours en vogue ?

Fouras-les-Bains au fil de l’histoire

Remontons le temps et imaginons Fouras au commencement si vous le voulez bien…

Embarquez pour un voyage temporel et découvrez comment Fouras s’est transformée au fil des siècles pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui : Fouras-les-Bains, une station balnéaire aux multiples charmes, attractive et animée, tout au long de l’année.

C’est parti ! Nous sommes au XIe siècle, en plein Moyen-Âge dit « classique ». Fouras, est alors une châtellenie aux mains des Ducs d’Aquitaine et des Comtes de Poitiers. Idéalement située à l’embouchure de la Charente, elle perçoit les droits de navigation des navires et des gabarres qui passent par là…

Comme nous l’avons tous appris dans nos manuels d’histoire, cette période est marquée par de nombreux conflits de religion. Fouras n’y échappe pas. La forteresse, gardienne de l’estuaire, est très convoitée lors de la guerre de Cent Ans.

Nous sommes vers 1480, partiellement détruit, le château fort est reconstruit par un certain Jean de Brosse, Maréchal de France.

Puis, à la création de l’Arsenal de Rochefort en 1666, le vieux château fort féodal devient un fort, une pièce maîtresse dans le système défensif imaginé et conçu par Vauban. L’ingénieur Ferry, chargé des travaux, œuvre à la consolidation du donjon et à l’adjonction de redoutes et de batteries.

Sous le Ier Empire, le fort Vauban rejoint la ceinture de feu voulue par Napoléon Ier pour protéger la côte et le port militaire de Rochefort après la cuisante (si je peux me permettre !) défaite de la marine française lors de la célèbre bataille des Brulôts face à l’ennemi britannique.

Savez-vous qu'en 1815, c’est depuis la Plage Sud à Fouras que l’Empereur Napoléon embarqua pour l’île d’Aix pour y passer sa dernière nuit avant son exil à Sainte-Hélène ?

Et maintenant, si nous faisions une halte à Fouras à une période moins mouvementée et plus légère, celle de la Belle Epoque… Immersion immédiate à Fouras-les-Bains, la station balnéaire à la mode de la côte aunisienne !

La station balnéaire au fil des rues

Nous sommes en 1850, l’engouement pour les bains de mer connaît une forte progression et devient un remède aux maux de l’industrialisation.

Le paisible village de pêcheurs, jusque-là « petite » station balnéaire des Rochefortais et des Rochelais se transforme alors en une station balnéaire animée où il faut voir et être vu !

La Belle Epoque dans la station balnéaire de Fouras-les-Bains © Musée régional Fouras

Au pied du donjon, un établissement de bains s’ouvre, les cafés très fréquentés par les baigneurs  vont se multiplier. Le « Château du Bois Vert » au milieu du grand parc est aménagé en casino.

L’air marin, l’iode, les algues… sont recommandés par les médecins.

Petite parenthèse : L’eau du territoire est très riche en oligo-éléments. Elle est toujours réputée pour ses vertus thérapeutiques. A Rochefort, les Thermes dont les spécialités sont la phlébologie, la rhumatologie et la dermatologie, accueillent environ 18000 curistes chaque année.

Revenons à Fouras… Grâce à l’arrivée du chemin de fer sur la côte, la bourgeoisie bordelaise et parisienne vient profiter des bienfaits thérapeutiques du bord de mer. Par le « train des plaisirs », les baigneurs arrivaient à la « station des divertissements ».

Fouras-les-Bains, la station balnéaire en vogue © Lieu Public

Bals, illuminations, régates, courses entre yachts, à la voile, à la rame, à la godille… Demandez le programme Messieurs Dames !

Changer d’air, prendre des bains de mer, se déplacer, se distraire… le ton d’une nouvelle mode est donné !

Et hop, plongeons dans la Belle Epoque !

Partons vers la partie boisée de la presqu’île, le Bois vert. Admirons Les Salons du Parc, ancien casino, et derrière leurs grilles, toutes ces villas cossues entourées de leurs jardins des mers, Le Château du Bois Vert, La Falaise, Brise Folle

Redescendons vers le Port Nord, admirons l’élégante demeure La Jetée nommée aussi Le Château Bugeau, avec ses tourelles et ses hautes toitures en ardoise. Cette villa de style néo-flamboyant n’est-elle pas digne d’un conte de fées ?

Puis, Plage Nord, empruntons le boulevard de l'Océan et admirons une succession de propriétés, Oceana, La Rafale, Les Dunes, La Passagère...

Dans les rues derrière la plage, retrouvons d'autres styles, Kosqua, Mansourah et son influence orientale, Chantaco...

Alcyon, Les Sorbiers, boulevard Allard, en centre-ville, des cottages agrémentés Art Nouveau comme Ninette...

Descendons vers la Plage Sud, Castel Horizon, Richelieu... sans oublier La Tour des Rosiers. Il paraît que le propriétaire aurait voulu rivaliser avec le donjon du fort Vauban !

Et si vous déambuliez en joyeuse compagnie pour vivre toutes ces « Folies balnéaires » de la Plage Sud au quartier de La Coue ? Tous les mercredis en été, Ernestine et Octavie vous racontent à leur façon l’arrivée de la haute société dans leur village !

Fouras-les-Bains, une station dynamique et animée au fil de l’année

Au pays de fort Boyard, la pluralité du paysage littoral est évidente : Charente, estuaire, presqu’îles, îles, ports, forts, falaises… C’est pour cette raison que l’on ne choisit pas le territoire Rochefort Océan comme destination de vacances, comme lieu de villégiature ou encore comme lieu de résidence par HASARD !

Vive les vacances, la vie en bord de mer ! Ici, il fait bon vivre…

Baladez-vous dans les charmantes ruelles bordées de maisons basses, faîtes une halte au marché qui anime chaque matin la rue piétonne au cœur de Fouras-les-Bains. C’est tellement agréable d’y trouver toutes les richesses de l’océan… Soyez gourmands !

Cinq plages rien que pour vous ! Alors, amusez-vous, détendez-vous, promenez-vous au bord de l’eau, faîtes des châteaux de sable en famille, une partie de beach volley entre amis, pêchez à pied, faîtes une sortie en catamaran, en voilier, en croisière, en kayak, en paddle…

Et si vous passiez par « l’Abri du Marin » pour une parenthèse lecture au bord de l’eau ? Toute l’année, la médiathèque de Fouras propose des ateliers, des rencontres avec des auteurs, des expositions…

Que diriez-vous d’une partie de black jack, de roulette, de machine à sous… ?

Alors, direction le casino, qui en passant souffle ses 110 bougies cette année ! Comme à la Belle Epoque, le casino est le lieu pour se distraire, voir des spectacles, écouter de la musique et même se faire une toile !

Et n’oublions pas tous les grands festivals qui rythment la vie de la presqu’île : Les Arts Fous, Symphonie d’été, la Route des carrelets, le festival Ecran Vert, Fort Boyard Challenge

Soyez les bienvenus dans l’ambiance balnéaire d’une presqu’île toujours en vogue !

Nous avons rencontré Benoît LACOSTE, responsable du musée régional, pour lui poser nos questions fétiches sur le territoire Rochefort Océan :