Festival Rochefort Pacifique : cinéma et littérature du Pacifique Sud

Un festival très attendu qui invite au voyage en mai 2021

Invitation à la découverte des  îles du Pacifiques 

Tous les ans, pendant 4 jours, au Palais des Congrès de Rochefort, Rue Toufaire, Festival Rochefort Pacifique, permet de découvrir  les îles de l'Océan Pacifique.

La période de ce festival s'effectue souvent pour annoncer le printemps. Mais cette année, à cause de la crise sanitaire, le Festival est reporté du 6 au 10 octobre 2021 !  Une belle transition pour prolonger l'été indien charentais et continuer à rêver sur les îles lointaines...

Le saviez-vous ?
Rochefort a, depuis le 18ème siècle, porté un vif intérêt sur le Pacifique...
De nombreux explorateurs rochefortais ont découvert l'Océanie et ont ramené avec eux, des histoires, des objets, des collections...

 

Présentation des trésors et collections du Pacifique

C'est au Musée Hèbre St Clément, musée incontournable de la ville de Rochefort, que vous retrouverez les collections ethnologiques rapportées du Pacifique Sud.

Rochefort expose l'art du Pacifique dans son musée municipal

Le musée Hèbre permet aux visiteurs d’entrer dans le monde des voyages, dans le Rochefort des grandes expéditions scientifiques des XVIIe et XVIIIe siècle. Peintures, masques, bijoux, cartes, collections ethnologiques et statuettes rapportées du Pacifique Sud et de la Mer de Chine sont autant de témoins de cette période faste pour la ville. Les expéditions des frères Lesson en Océanie, les voyages de Silvestre et de Hazard en Asie, restituent l'esprit aventurier qui anima Rochefort du temps de la prospérité de son arsenal.

C'est au second étage que vous pourrez contempler la galerie de peinture d'Art contemporain du Pacifique ; une collection exceptionnelle d'oeuvres d'art arborigène d'Australie. 

Au troisième étage, un espace dédié à la culture kanak et les voyages des frères Lesson qui proposent des collections océaniennes.

Programmation du festival Rochefort Pacifique : du 6 et 10 octobre 2021

 Wallis-et-Futuna sera l'invité d’honneur à l’occasion du soixantième anniversaire de son statut de Territoire d’Outre-mer.

Elle a été conçue par l’agence rochelaise « Antichambre » qui a interprété à notre demande un support original wallisien appelé « GATU » (le G se
prononce N en wallisien).


C’est un tapa. « Tapa » est un nom générique probablement d’origine malaise sous lequel on désigne couramment l’étoffe végétale fabriquée à partir de la sous-écorce du mûrier à papier, arbuste appelé scientifiquement « broussonetia papyrifera » ou « tutu » en langue vernaculaire.
Au dernier stade de la fabrication, le « tapa » est teinté, dessiné à main levée ou, pour ceux de plus grandes dimensions, à l’aide de matrices végétales enduites de colorants (presque exclusivement d’origine végétale). À Futuna, la couleur noire est la seule utilisée tandis que deux couleurs sont généralement employées à Wallis. Le graphisme, différent de celui de Futuna, est le plus souvent figuratif et allie représentations de la vie terrestre et de la faune marine.
Il existe différentes sortes de tapa, tantôt de petite dimension (moins d’un mètre sur quelques dizaines de centimètres), tantôt de dimension respectable (cinquante mètres, voire plus, sur deux ou trois mètres de largeur).

Le « GATU » à Wallis ou « SIAPO » à Futuna est un cadeau apprécié dans les grandes circonstances (mariages). Il peut être porté comme vêtement les jours de fête. Il sert également de couverture ou de linceul.
Nous vous rappelons qu’Emmanuel Kasarhérou, président du musée du quai Branly à Paris sera notre parrain.


La programmation est en cours d’élaboration. Elle fera l’objet d’une prochaine communication.

 

Le festival appliquera les mesures sanitaires règlementaires pour assurer la sécurité de tous. Il sera contraint d’annuler sa programmation si le département de la Charente-Maritime est classé en zone rouge par les autorités.